Partir étudier à l'étranger

Les questions à se poser

Effectuer une partie de ses études à l'étranger est une expérience forte dont l'intérêt est indiscutable : élargir son horizon en se confrontant à une autre culture, maîtriser parfaitement une langue étrangère, valoriser sa formation mais aussi faire la preuve de sa capacité d'autonomie et d'adptation intellectuelle.

Où ?


Les possibilités sont nombreuses, mais il est important de privilégier les critères liés à la formation elle-même : qualité, cohérence avec son projet personnel, reconnaissance internationale... plutôt que de céder à l'attrait purement touristique d'une destination.

Quand ?


En principe à tous les niveaux d'études. Mais en règle générale :
- la fin d'un cycle est un moment plus propice.
- plus on avance dans le cursus universitaire, plus on a de possibilités pour concrétiser son projet.

Comment ?


Une bonne préparation est indispensable pour éviter les écueils : sur le plan logistique (logement, formalités administratives de séjour, couverture sociale...) comme sur le plan académisue (validation du cursus). Aussi faut-il commencer à préparer votre départ environ un an à l'avance.
 

Combien ?


L'étude d'un budget doit se faire au cas par cas : le coût de la vie dans le pays de destination, les frais de scolarité de l'université d'accueil, autant que les aides de financement sont extrêmement variables. En règle générale, partir hors programme d'échange demande un effort financier qui peut dans certains cas être important lorsque les frais de scolarité sont élevés. Par contre, dans le cas d'un échange, le budget de l'étudiant sera sensiblement le même que l'université de Tours.