Accès direct au contenu


Accueil Faculté de Droit > Actualités > Zoom sur

Vie étudiante

4L Trophy - Le retour de Charline Bonnin

Des souvenirs pleins la tête et riche d'une formidable expérience , Charline Bonnin (étudiante en Master 1, Carrières judiciaire) a bien voulu répondre à quelques questions après sa participation au plus grand rallye humanitaire d'Europe.

IMG_2017-2.jpg
Quel(s) enseignement(s) tirez-vous de cette expérience ?
Cette expérience m'a permis d'apprendre le véritable sens des mots entraide, solidarité, partage et dépassement de soi-même. Ils résument parfaitement ce que nous avons vécu. Il n'y a pas un moment où nous n'avons pas été soutenus, aidés, encouragés. J'ai appris que la relation humaine est finalement quelque chose de magnifique et que, en plein milieu de désert, personne n'hésite à s'épauler. Ce qui change de la réalité...

Votre meilleur souvenir ?
Très bonne question. Il y en a tellement. Je pense l'arrivée à Marrakech. Je me suis sentie soulagée et fière de passer sous l'arche et ce, sans n'avoir eu aucune panne. Ce qui rend le moment encore plus formidable ! 
L'absence de vitesse est aussi agréable à vivre. Faire 100 km en 7 heures c'est juste génial car chaque paysage peut être contemplé.

Votre plus mauvais souvenir ?
Aucun souvenir n'a été mauvais si ce n'est l'accueil parfois de la population. L'absence de douches et de toilettes ? Non sérieusement, je ne garde pas de mauvais souvenirs !  S'il fallait mentionner ce qui a été  le plus difficile, je dirais que les ensablements étaient parfois assez capricieux et qu'il fallait redoubler d'effort pour pouvoir s'en sortir.

Des conseils pour les futur(e)s étudiant(e)s de la Faculté qui envisageraient de s'inscrire au rallye ?
Le 4L Trophy est une véritable aventure humaine qui mérite d'être vécue. Quelle joie de passer la ligne de départ, déposer les tonnes de fournitures, voir les enfants reconnaissants !  C'est sans doute une année de difficile de préparation et ce jusqu'au jour du départ (et même après) mais les efforts sont largement récompensés.  Si j'avais des conseils à donner aux futurs participants, ce serait tout d'abord de s'armer de patience car les trophystes sont confrontés en permanence à la mendicité. Ensuite, il faut veiller à bien préparer la 4L en ne négligeant aucun détail. Des pannes arrivent très vite et il faut parfois attendre des heures en plein désert un mécanicien. Ne pas oublier non plus de laisser reposer la voiture ! Le moteur d'une 4 L se fait vieux. Enfin, je  recommanderais aux étudiant(e)s de vivre cette aventure sans prendre les choses trop au sérieux; le classement n'est que subsidiaire. L'essentiel est de pouvoir apporter des fournitures aux "'enfants du désert". Il faut aussi profiter du 4L Trophy pour se détacher du quotidien. 

Si vous deviez noter le 4 L Trophy... quelle note sur 20 ?
Il est difficile de mettre une note car je suis reconnaissante de la sécurité apportée ainsi que de la disponibilité du personnel encadrant. Toutefois, j'ai été parfois déçue de l'accueil et du prix assez exorbitant des inscriptions. Je mettrais donc la note de 15/20.

Un autre projet de rallye pour l'avenir ?
Avec mon ami, nous repartons en 2019 en Argentine pour "L'Argentina Trophy". Sans 4L cette fois. Une aventure sans préparation mécanique donc ! Affaire à suivre... 
 
Mille mercis à Madame le Doyen, Mesdames Sabard et Gély qui se sont rendues disponibles pour m'offrir cette photo "souvenir" qui me tenait à coeur !
 

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel